lundi 1 juillet 2013

Trois raisons de ne PAS lire Sors de ce corps, William ! (2/5)

Je sais que je vais probablement me faire des ennemis dans la blogosphère avec cet article. Mais je ne pouvais pas passer à côté.
 
 
 
 
 
 
1. Alors que Safier m'avait offert de magnifiques tranches de fou-rire dans Jésus m'aime et Maudit Karma, je n'ai ici eu que quelques brefs sourires, pas de quoi en faire tout un plat. Pourtant, certaines situations me semblaient prêtées au rire, mais trop mal tournées à mon goût, elles n'ont pas réussi à me toucher de la bonne façon.
 
 
2. Le projet de Safier en lui-même est selon moi une idée géniale, mais l'histoire finit par devenir d'un gnangnan insupportable et d'une telle évidence. Je l'ai vu arrivé dès le début avec ses grandes idées bien belles, mais proposées de manière si c*lc*l que je me suis réellement demandé si tout ce grotesque devait être pris au second degré ou si c'était réellement le message qu'il voulait faire passer avec ce roman? Un instant, j'ai cru lire Comment se guérir en 10 leçons sans aller chez le psy.
 
 
3. Les questionnements intérieurs incessants de l'héroïne, sa naïveté et ses peines de cœur la rendent tout simplement agaçante. Je n'avais qu'une envie : entrer dans le roman et lui donner deux claques afin qu'elle se taise et qu'elle agisse avec un peu plus de raison et d'orgueil. Safier prendrait-il toutes les femmes pour des pauvres petits êtres sans cervelle tout juste bonnes à trouver le grand amour?
 
 
 
 
Bref, vous l'aurez compris, la déception a été au rendez-vous. Mais je ne m'avoue pas vaincue, Sacré famille ! m'attend déjà... en espérant y retrouver un Safier comme je l'aime.
 
 

3 commentaires:

  1. J'ai déjà eu du mal avec maudit karma alors là, vu ta critique, je passe mon tour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne perds pas grand chose à mon humble avis ;)

      Supprimer
  2. La 4e raison, ça doit être la couverture que je trouve très moche!
    Passe un bon weekend.

    RépondreSupprimer